Plateau Osechi
Incontournable du Nouvel An au Japon, le plateau Osechi est une tradition millénaire

Depuis l'antiquité les Japonais avaient coutume de faire des offrandes de nourriture aux dieux. Ces offrandes que l'on présentait à l'autel avant de les consommer s'appellent Osechi.

De nos jours il s'agit de préparer à l'avance un festin afin de le consommer pendant les trois premiers jours de la nouvelle année. C'est également l'occasion pour les femmes qui passent quotidiennement de longues heures à préparer les repas, de se reposer quelques jours.

Un monde de symboles porte-bonheur

La myriade de spécialités composant l'Osechi offre des saveurs très variées ; salées, vinaigrées, sucrées... Le tout préparé de manière à se conserver plusieurs jours.

Disposés sur trois plateaux superposés, les plats sont également porteur d'une charge symbolique porte-bonheur : ainsi les œufs de hareng évoquent la fécondité, les longues antennes et le dos courbé des crevettes représentent la longévité, la couleur dorée des châtaignes sucrées se rapporte à la richesse. Quant à la forme semi-circulaire du kamaboko (surimi japonais), elle fait penser au premier lever de soleil qui illumine la nouvelle année.